Uncategorised

Polarisation croissante de l’emploi salarié au Luxembourg

Cols blancs et diplômés du tertiaire dominent les branches à haute valeur ajoutée. La spécialisation de l’économie luxembourgeoise vers les services à haute valeur ajoutée a profondément modifié les caractéristiques de l’emploi salarié au Luxembourg. Les niveaux de qualification demandés ont fortement fait augmenter la part des diplômés du tertiaire au détriment des diplômés du secondaire. La croissance de l’emploi s’est polarisée en haut et en bas de l’échelle et s’est concentrée dans des secteurs spécifiques. Les « cols blancs » représentent désormais les 2/3 de l’emploi salarié.

Source: http://www.statistiques.public.lu/fr/actualites/conditions-sociales/conditions-vie/2020/11/20201124/index.html?from=rss

0

City: Luxembourg

Chambre des Députés du Grand-Duché de Luxembourg

<RETOUR AUX ARTICLES

23 November 2020

Mesures Covid: vers un vote mercredi

Image
Les nouvelles règles devraient être applicables jusqu’au 15 décembre 2020.

Les nouvelles mesures anti-Covid devraient être débattues et votées en séance plénière ce mercredi 25 novembre. C’est ce qu’ont proposé à l’unanimité les députés de la Commission de la Santé, réunis ce matin pour débattre de l’avis du Conseil d’État sur les nouvelles mesures, en présence de la Ministre de la Santé Paulette Lenert. Si le texte est adopté sous sa forme actuelle, les restaurants et cafés seront fermés, et le nombre de personnes que l’on peut recevoir dans le cadre privé passera de quatre à deux. Ces mesures resteraient en vigueur jusqu’au 15 décembre 2020.

Retrouvez la conférence de presse du Gouvernement de ce 23 novembre au sujet des nouvelles mesures.

Les points qui continuent à faire débat

Plusieurs points soulèvent encore des questions de la part des députés. Le Conseil d’État a, comme l’on fait les députés de l’opposition lors de la dernière Commission de la Santé, mis en doute le principe des deux personnes maximum que l’ont peut recevoir chez soi. Leur préférence irait à un système basé sur la possibilité de recevoir un « foyer », indépendamment du nombre de personnes qui le composent. La majorité parlementaire et le gouvernement restent cependant d’avis que cette mesure est essentielle, et insistent sur le fait que l’idée est de limiter drastiquement les rencontres pendant la période sur laquelle les mesures doivent s’appliquer.

Un autre point qui a fait débat est celui du maintien des cantines scolaires, alors que les cantines professionnelles devraient fermer. Les députés de l’opposition ont également exprimé des doutes sur ce point.

Un député de l’opposition avait lors de la précédente réunion soulevé une incertitude concernant l’arrêt des « jeux d’argent » prévue par le texte. Une modification a été formulée par le Conseil d’État qui propose de préciser qu’il s’agit des casinos qui doivent cesser leurs activités.

Les députés ont également soulevé de nombreuses questions autour de la pratique sportive, et souhaitent plus de précisions afin de comprendre exactement ce qui est interdit et ce qui tombe sous les règles spéciales s’appliquant notamment au sport d’élite. Ils souhaitent entendre dans ce contexte le Ministre des Sports Dan Kersch. Celui-ci devrait en débattre avec les députés par visioconférence, demain à 14h00. La même demande de précision a été formulée en ce qui concerne l’enseignement musical et les activités périscolaires. Les députés souhaitent ici aussi plus de précisions autour de ce qui est autorisé ou non.

Les députés de la Commission de la Santé devraient se retrouver demain après-midi par visioconférence pour adopter le rapport du rapporteur Mars Di Bartolomeo. Le débat et le vote du projet de loi devraient avoir lieu en séance plénière ce mercredi 25 novembre. Si le projet de loi est adopté, il entrerait en vigueur ce jeudi 26 novembre. Les mesures s’appliqueraient jusqu’au 15 décembre 2020.

PARTAGEZ L’ARTICLE

‘)};

Source: http://www.chd.lu/wps/portal/public/Accueil/Actualite/ALaUne/?current=true&urile=wcm%3Apath%3Aactualite.public.chd.lu/ST-www.chd.lu/sa-actualites/352d9047-7d99-4c51-afb8-ad5d6bed6131

0

City: Luxembourg

Évaluation de l’impact de la taxe CO2

Au 1er janvier 2021 une taxe CO₂ sera instaurée au Luxembourg. Le STATEC a quantifié l’impact de cette taxe dont les montants augmenteraient progressivement en 2022 et 2023. Les émissions de gaz à effet de serre (GES) baisseraient de 11% par rapport à une situation sans taxe, mais par rapport à 2020 elles rebondiraient de 10% à l’horizon 2023. L’incidence sur les recettes fiscales serait négative à moyen terme et l’impact sur les ménages à faible niveau de vie serait neutre. Les dépenses des entreprises seraient affectées de manière différenciée selon les branches d’activité, mais l’activité économique dans son ensemble serait peu touchée.

Source: http://www.statistiques.public.lu/fr/actualites/economie-finances/conjoncture/2020/11/20201123/index.html?from=rss

0

City: Luxembourg

Chambre des Députés du Grand-Duché de Luxembourg

<RETOUR AUX ARTICLES

23 November 2020

Un focus sur la dette et les défis de l’après-crise

Image

 

« Eu égard à l’impact financier de cette crise et, a fortiori, de celui des crises qui se dressent à l’horizon, et face à la pression que le changement climatique exercera sur les finances publiques, il serait utile que les autorités mènent une profonde réflexion sur la voie qui devra être tracée en ce qui concerne l’évolution de la dette publique. » Voici une des principales conclusions que la Cour des Comptes dresse dans son avis sur le projet de budget 2021 (projet de loi 7666 ) et le projet de budget pluriannuel (7667). L’avis, présenté et discuté ce lundi 23 novembre aux membres de la Commission des Finances et du Budget, met un focus sur la dette publique et sur les défis de l’après-crise pour la maitrise des finances publiques.

Si la dette publique a atteint un niveau d’environ 16,3 milliards d’euros actuellement, elle devrait dépasser les 20 milliards d’euros en 2024, selon les perspectives du budget pluriannuel, analysées par la Cour des Comptes.

 

© Cour des Comptes

Mieux évaluer les paquets de soutien

Les membres de la Cour ont également constaté face aux députés que le recours du gouvernement à un emprunt pour financer des dépenses courantes dans le contexte de la crise était « un fait exceptionnel ». Ils ont appelé à « d’ores et déjà réfléchir à l’élaboration d’une stratégie à moyen terme pour sortir de la spirale de l’endettement public ».

Les députés ont constaté que le montant des chiffres alloué aux programmes de soutien à l’économie n’était pas clair. Une observation partagée par la Cour des Comptes qui recommande de « réaliser un suivi rigoureux de l’exécution de ces paquets de soutien et de relance pour être au fait des montants effectivement déboursés et pour vérifier si les différentes mesures ont atteint les objectifs escomptés ».  Cette analyse pourrait se faire dans le cadre du compte général de l’État. Un constat similaire a été fait par le Conseil national des finances publiques ainsi que par un député de l’opposition, dans le cadre de deux autres réunions.

Le rôle-clé du secteur financier

Plus généralement, les membres de la Cour des Comptes estiment que, malgré les incertitudes concernant les finances publiques en temps de crise, le Luxembourg pourrait entrer dans « une phase marquée par un certain optimisme » car un vaccin contre la Covid-19 devrait arriver. Ils ont également souligné que l’économie luxembourgeoise était moins impactée par la crise que dans bon nombre d’autres pays européens grâce aux performances du secteur financier.

Les députés se sont intéressés à la contribution du secteur financier aux recettes de l’État. L’avis de la Cour des Comptes la chiffre à 4.359,1 millions d’euros en 2019, soit 51,9% du total des principales catégories d’impôts directs. Cette dépendance des recettes publiques des affaires financières a progressé de 8,2 points de pourcentage en cinq ans, toujours selon la Cour des Comptes.

Travaux sur le budget

L’entrevue avec les membres de la Cour des Comptes s’inscrit dans les travaux sur le projet de budget (dossier parlementaire  7666) pour l’année 2021. Jusqu’à mi-décembre, les députés auront une série d’échanges de vues  qui alimenteront leur rapport dont le député François Benoy (déi gréng) sera responsable cette année

Retrouvez une chronologie des travaux sur le budget 2021.


PARTAGEZ L’ARTICLE

‘)};

Source: http://www.chd.lu/wps/portal/public/Accueil/Actualite/ALaUne/?current=true&urile=wcm%3Apath%3Aactualite.public.chd.lu/ST-www.chd.lu/sa-actualites/d4ea17e8-5270-442c-b63f-feee02ea9002

0

City: Luxembourg

Fernand Kartheiser | Facebook

Fernand Kartheiser, profile picture

RTL.LU

Invité vun der Redaktioun (23. November): Fernand Kartheiser

E Méindeg de Moie war den adr-Deputéierte Fernand Kartheiser eisen Invité vun der Redaktioun.

Source: https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1072053633216465&id=415268348895000&__tn__=-R

0

Le nombre de demandeurs d’emploi se stabilise

Le nombre de demandeurs d’emploi résidents disponibles inscrits à l’ADEM s’établit à 17 971 au 31 octobre 2020. Par rapport au mois de septembre 2020, cela constitue une hausse de 96 personnes (0.5%). Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi a progressé de 2 935 personnes ou de 19.5%. Le taux de chômage, corrigé des variations saisonnières, calculé par le STATEC, s’établit à 6.3%, c’est-à-dire au même niveau que le mois précédent. 

Source: http://www.statistiques.public.lu/fr/actualites/population/travail/2020/11/20201120/index.html?from=rss

0

City: Luxembourg