Go Miss Luxembourg!

À commenter, svp:

GO MISS LUXEMBOURG!

0

City: Luxembourg

Source: YouTube

Author: Cantons.lu

MISS LUXEMBOURG – MISS WORLD!

 Votez et Soutenez dans les commentaires : Go Miss Luxembourg!

0

Vote for Miss World Luxembourg 2019

https://www.missworld.com/#/contestants/5657                  https://instagram.com/melaniehlhrigshid=vvkfmcpv47qy

 Comments: https://youtu.be/xy37wpB9Az0

https://www.facebook.com/MWLuxembourg/ 

0

City: Luxembourg

Source: Miss Luxembourg

Remise des Prix Edward Steichen

Son Altesse Royale la Grande-Duchesse a assisté à la cérémonie de remise des Prix Edward Steichen, lors de laquelle elle a remis les trophées aux deux lauréates, Mary-Audrey Ramirez (Edward Steichen Award 2019) et Nora Wagner (Edward Steichen Luxembourg Resident in New York Award).

Mudam-01-web
© Cour grand-ducale / Sophie Margue

Mudam-05-web
© Cour grand-ducale / Sophie Margue

Source: http://www.monarchie.lu/fr/actualites/evenements/2019/12/06122019-remise-prix-edward-steichen/index.html

0

City: Luxembourg

Ouverture officielle du Pop

Leurs Altesses Royales le Grand-Duc héritier et la Grande-Duchesse héritière ont assisté à l’ouverture officielle du Pop-Up Store de l’association « De Mains De Maîtres ».

1206-PopUpStore-Web-53

© Chambre des Métiers / Sophie Margue
Le Couple héritier s’entretient avec M. Jean-Marc Dimanche, commissaire de l’exposition « De Mains De Maîtres »

Dans le cadre de l’ouverturede son Pop-Up Store, l’association « De Mains De Maîtres » a remis des bourses à trois artisans d’art.

1206-PopUpStore-Web-73
© Chambre des Métiers / Sophie Margue

Sélectionnée sur la base d’un appel à candidatures, Madame Anne-Claude Jeitz, artiste verrière se voit remettre une bourse de 4.650 EUR en vue d’effectuer un projet de perfectionnement dans le cadre du soufflage de verre au chalumeau. Une deuxième bourse de 3.300 EUR est attribuée à Madame Ellen Van der Woude. Céramiste depuis 12 ans, elle souhaite faire des œuvres de plus grand format, ce qui nécessite l’acquisition de nouvelles techniques et donc un besoin en formation. Enfin Madame Doris Becker, céramiste, se voit attribuer une bourse de 5.500 EUR pour perfectionner son art dans le cadre d’une résidence d’artistes.

A l’issue des remises, le président de l’association, Roland Kuhn, a annoncé la date de la Biennale 2020 qui aura lieu au 19 Liberté, et ce du 26 au 29 novembre 2020. (Source: DMDM)

Source: http://www.monarchie.lu/fr/actualites/evenements/2019/12/06122019-ouverture-pop-up-store-de-mains-de-maitres/index.html

0

City: Luxembourg

Chambre des Députés du Grand-Duché de Luxembourg

<RETOUR AUX ARTICLES

06 December 2019

«Il faut élargir l’UE pour préserver la paix»

Image


Monsieur Vondráček, hier le Président de la Chambre des Députés Fernand Etgen vous a questionné au sujet des relations entre la République Tchèque et l’UE. Il y a dans ce contexte des accords et des désaccords, notamment concernant la politique migratoire. Vous avez déclaré qu’il y avait plus de choses qui nous unissent que de choses qui nous divisent. Qu’est-ce qui nous rassemble ? sur quoi pouvons-nous travailler ensemble ?

Radek Vondráček : C’est le deuxième jour de ma visite et je sens l’importance qu’a l’UE pour le Luxembourg. C’est une histoire de réussite. L’UE est très importante aussi pour la République tchèque. Notre adhésion a changé la vie de tous les citoyens. Je suis membre d’un mouvement politique qui est très pro-européen.

Je pense que le pire qu’on puisse faire à l’UE, c’est d’arrêter d’utiliser la pensée critique. D’arrêter de parler des difficultés que l’UE connait. La République tchèque a une expérience historique spécifique. Nous avons vécu sous le totalitarisme et l’occupation. C’est peut-être la raison qui explique pourquoi les tchèques sont parfois un peu plus prudents. Mais je pense que ceci enrichit l’UE et je suis convaincu que l’approche adoptée par le groupe de Visegrád est une voix certes d’opposition, mais positive, qui parle au bénéfice de l’UE.

« Les quotas et la redistribution ne sont pas la réponse aux difficultés que connaît l’Europe »

J’espère que le groupe de Visegrád n’est pas vu seulement par le biais de cette question de la migration. C’est un sujet très important, peut être un des plus importants, mais je pense qu’aujourd’hui notre voix a été entendue, beaucoup de personnes pensent que ce que nous avons dit était vrai, parce qu’il faut être à la recherche de solutions et que les quotas et la redistribution ne sont pas la réponse aux difficultés que connait l’Europe aujourd’hui. La question migratoire est devenue un business pour certains. Il y a des passeurs et des mafias. l’UE ne peut pas continuer à observer la situation. Il faut adopter des mesures. La discussion est certes longue et difficile, mais la voix du groupe de Visegrád s’est faite entendre. Ce que nous avons dit, nous ne l’avons pas dit pour nous, mais pour l’UE.


En ce qui concerne votre opinion et celle du Parlement de la République tchèque au sujet d’un côté du Brexit, et de l’autre des pays souhaitant rejoindre l’UE. Quelle est votre vision de la situation actuelle ?

RV: Le Brexit me désole. Récemment, il y a eu des statistiques qui montrent une montée considérable du soutien pour l’UE parmi la population tchèque. Il y a une augmentation d’un tiers du nombre de personnes qui pensent que l’UE est une chose positive pour la République tchèque. Je pense que tout le monde comprend l’importance de l’UE. Mais parfois l’UE se nuit, elle se fait mal elle-même surtout par la bureaucratie de Bruxelles. Je pense que le Brexit est une affaire interne du Royaume-Uni, mais je pense aussi qu’une autoréflexion manque au sein de l’UE. On devrait essayer de savoir pourquoi le Royaume-Uni a exprimé le souhait de quitter l’Union, et quoi faire pour que les choses changent et s’améliorent.

« Si nous souhaitons préserver la paix dans les Balkans, il faut élargir l’UE »

Cependant, même si cette discussion sur le fonctionnement interne de l’UE doit avoir lieu, je ne vois pas pourquoi il faudrait arrêter l’élargissement de l’UE à d’autres pays. Nous, les tchèques, à cause ou grâce à notre expérience historique, nous savons que les Balkans ont été la source de beaucoup de problèmes par le passé. Nous ne voyons pas pourquoi il ne faudrait pas élargir l’UE à des pays comme le Monténégro, la Macédoine du Nord, l’Albanie ou la Serbie. Au contraire, il faut le faire, pour promouvoir les valeurs européennes et l’État de droit. Si on ne le fait pas, d’autres Pays en profiteront. Je pense notamment à la Chine et à la Russie. Dans le cas de la Bosnie, on peut même penser à l’Arabie Saoudite. Je pense que si nous souhaitons préserver la paix dans les Balkans, il faut élargir l’UE. Je suis aussi venu ici pour exprimer mon soutien à cette idée.


Quelle est votre vision de la nouvelle Commission européenne, et que pensez-vous de l’annonce d’Ursula von der Leyen, qui dit vouloir débloquer 100 milliards d’euros pour le climat, qui devraient être en partie fournis par les États membres de l’UE ?

RV: Permettez-moi de me féliciter du fait que c’était le groupe de Visegrád qui a beaucoup influencé le choix de la nouvelle Présidente de la Commission. Je crois que nous avons réussi à perturber le système bien installé des candidats têtes de liste. Nous avons une nouvelle Commission qui répond bien aux espoirs que nous avons. Je pense également que la Commission européenne doit revenir à sa fonction d’origine, c’est-à-dire être la gardienne des traités, être une sorte de service fourni au Conseil européen, l’organe qui prend les décisions. La Commission européenne doit devenir plus efficace, et un peu moins politique.

«La Commission européenne doit devenir plus efficace, et un peu moins politique»

En ce qui concerne le budget pour la lutte contre le changement climatique, la république Tchèque est prête et sera toujours prête à remplir ses obligations. Je peux même affirmer que nous sommes un peu en avance par rapport aux objectifs fixés par la COP 21 de Paris quant à la réduction des émissions de carbone. Nous sommes prêts à continuer à travailler sur ces objectifs, mais pour nous la discussion se pose aussi sous un autre angle. Il faut mentionner le nucléaire, énergie dont nous avons besoin, et qui n’est pas un dossier facile en Europe.

Je dirais enfin que nous sommes prêts à contribuer au financement de la lutte contre le changement climatique, mais je pense que c’est une discussion qui doit avoir lieu au niveau des Premiers ministres et du Conseil européen, non pas au niveau de la Commission européenne, malgré l’amitié que j’éprouve pour notre commissaire Věra Jourová.



Quel est le plus grand défi auquel l’Europe fait face actuellement ? interne ou externe ?

RV: Tout d’abord je pense qu’il faudrait être plus unis. Je pense à la politique étrangère. Nous vivons sous la menace d’une guerre commerciale. Il y a un risque de voir les droits de douane augmenter. Les pays seuls ne peuvent rien y faire, il faut travailler ensemble.

Il faudrait également que nous soyons plus clairs pour nos partenaires, plus prévisibles et plus lisibles. Cela donne une mauvaise image si par rapport aux pays tiers il y a des représentants de différents pays européens qui se prononcent sur un sujet, puis la Commission européenne. Cela devient incompréhensible.
Un autre défi : assurer la sécurité en Europe. Il faudrait peut-être approfondir notre coopération militaire, même si je dois ajouter que pour la République tchèque, le cœur de la défense est toujours l’OTAN. Mais pourquoi ne pas lancer la discussion dans l’UE à ce sujet ? L’UE doit être présente dans les régions où les crises commencent.

Cela peut vous surprendre, mais je ne me fais pas trop de soucis au sujet des discussions sur le changement climatique. Je pense que nous avons compris que la lutte contre le réchauffement est dans notre intérêt à tous et que nous avons déjà beaucoup fait. Il faut cependant continuer la discussion avec d’autres pays qui ne remplissent pas les critères, car cela peut avoir beaucoup d’impact sur nos économies et notre compétitivité si nous continuons à rendre notre économie et notre agriculture plus vertes et que de grands pays hors UE ne le font pas.

 


PARTAGEZ L’ARTICLE

‘)};

Source: http://www.chd.lu/wps/portal/public/Accueil/Actualite/ALaUne/?current=true&urile=wcm%3Apath%3Aactualite.public.chd.lu/ST-www.chd.lu/sa-actualites/c46eab69-fb43-42d7-81d0-eba6ee1301aa

0

City: Luxembourg