2021 : Une année plus fraîche et légèrement trop sèche !

Une température moyenne annuelle la plus basse depuis 2013 !

Avec une température moyenne annuelle de 9.4 °C, l’année 2021 s’est déroulée nettement plus fraîche que les sept années précédentes. L’année 2021 se situe 0.4 °C en-dessous de la moyenne à long-terme 1991-2020 (9.8 °C).

Un léger déficit pluviométrique !

En termes de précipitations, l’année 2021 comptabilise un cumul annuel de 784.2 l/m². 2021 est donc marquée par un léger déficit pluviométrique. En effet, le cumul annuel se situe légèrement en-deçà de la moyenne tricennale 1991-2020 qui s’élève à 831.5 l/m², soit un déficit de 47.3 l/m² sur l’année.

Une année moyennement ensoleillée !

1850.9 heures d’ensoleillement ont été enregistrées au cours de l’année 2021, ce qui est supérieur de 48.0 heures par rapport à la période de référence 1991-2020 (1802.9 heures).

L’année 2021 a été caractérisée par un record de température en printemps et des précipitations extrêmes en été !

HIVER 2020-2021 :

L’hiver 2020-2021 était légèrement trop doux avec une température moyenne saisonnière de 2.9 °C, soit supérieure de 1.0 °C par rapport à la normale saisonnière 1991-2020 (1.9 °C). Les écarts par rapport à la période de référence 1991-2020 sont de 1.5 °C pour le mois de décembre, -0.4 °C pour le mois de janvier et 1.7 °C pour le mois de février. Le maximum absolu a été atteint le 23 février 2021 avec 17.9 °C, le minimum absolu a été quant à lui été enregistré le 10 février 2021 avec -10.6 °C.

Les moyennes à long-terme (1991-2020) montrent que 173.7 heures d’ensoleillement sont attendues durant la période hivernale. L’hiver 2020/2021 était quasiment équivalent à la période de référence avec 173.3 heures d’ensoleillement. Le mois de février était très ensoleillé avec 119.1 heures d’ensoleillement, ce qui est 50% supérieur à la période de référence 1991-2020 (79.5 heures). Par contre, la durée d’ensoleillement pour les mois de décembre 2020 et janvier 2021 était nettement inférieure à la moyenne à long-terme.

En termes de précipitations, l’hiver 2020-2021 a été marqué par un excédent pluviométrique de 20% (263.9 l/m²) par rapport à la moyenne tricennale 1991-2020 (220.6 l/m²), essentiellement dû à un mois de janvier particulièrement humide avec un cumul mensuel de 94.2 l/m². Le cumul maximal journalier de précipitations a été enregistré le 23 décembre 2020 avec 32.4 l/m². 28 jours avec un sol couvert de neige ont été enregistrés, ce qui est nettement supérieur à la moyenne à long-terme 1991-2020 (21 jours). À noter qu’une épaisseur maximale de neige au sol de 13 cm a été mesurée le 15 janvier 2021 lors d’un épisode neigeux marquant.

PRINTEMPS 2021 :

Le printemps 2021 a lui été caractérisé par une fraîcheur ambiante avec une température moyenne saisonnière de 7.5 °C, soit 2.1 °C en-dessous de la période de référence 1991-2020. Il s’agit du printemps le plus frais depuis 2013. La température moyenne mensuelle du mois de mars équivaut exactement à la moyenne à long-terme 1991-2020. A contrario, celle des mois d’avril et mai sont inférieures respectivement de 2.9 °C (avril) et de 3.5 °C (mai) par rapport aux moyennes tricennales 1991-2020. Fait remarquable, en date du 31/03/2021, une température maximale de 23.5 °C a été enregistrée au Findel. Il s’agit de la température la plus élevée jamais observée pour un mois de mars dans l’histoire de la station depuis 1947.

Le printemps 2021 a montré un déficit pluviométrique de 12% (157.2 l/m²) par rapport à la moyenne tricennale 1991-2020 (179.3 l/m²), avec notamment un mois de mars inférieur d’environ 29 % par rapport à la période de référence. A noter que deux jours avec un couvert neigeux ont été enregistrés au cours du printemps de 2021, la moyenne tricennale 1991-2020 étant de 2.6 jours.

Quant à l’ensoleillement, le printemps 2021 était bien ensoleillé avec 618.8 heures d’ensoleillement, ce qui surpasse la moyenne tricennale 1991-2020 d’environ 10 %. A noter qu’un seul jour de brouillard a été observé au cours du printemps 2021, ce qui est très en-dessous de la moyenne à long-terme (7.7 jours).

ETE 2021 :

L’été 2021 était légèrement plus frais que la normale, avec une température moyenne estivale de 17.4 °C, soit 0.5 °C en-dessous de la période de référence 1991-2020. Le mois de juin est supérieur de 2.0 °C par rapport à la moyenne tricennale, les mois de juillet et août sont quant à eux inférieurs de respectivement 1.5 °C et 2.1 °C par rapport à la période de référence. L’été 2021 comptabilise 1 jour de chaleur avec des températures maximales ≥ 30 °C (7.2 jours selon la moyenne tricennale 1991-2020) et aucun jour de forte chaleur (température maximale ≥ 35 °C).

L’été 2021 était particulièrement humide (306.2 l/m²) avec un surplus pluviométrique d’environ 41% par rapport à la période de référence 1991-2020 qui est de 217 l/m². Contrairement aux années passées, le mois de juillet a été copieusement arrosé avec un cumul mensuel de 187.8 l/m², soit supérieur d’environ 160% par rapport à la moyenne à long-terme 1991-2020. Ainsi, le mois de juillet 2021 est le 2ème mois de juillet le plus humide dans l’histoire de notre station. Les pluies diluviennes survenues le 14 juillet se sont traduites à la station météorologique du Findel par deux records d’intensité de précipitations pour un mois de juillet : un record d’intensité maximale en 12 h avec un cumul de 74.2 l/m² et en 24 h avec 79.4 l/m². Les cumuls atteints en 12 h constituent un record absolu historique depuis 1947.

En termes d’ensoleillement, l’été 2021 était peu ensoleillé, avec 636.8 heures d’ensoleillement contre 735.9 heures attendues durant la période estivale, l’été 2021 se situe environ 15 % en-dessous de la période de référence 1991-2020.

AUTOMNE 2021 :

L’automne 2021 était presque équivalent à la normale avec une température moyenne de 9.7 °C, soit 0.1 °C plus basse que la normale saisonnière 1991-2020 (9.8 °C). Le mois de septembre est supérieur de 1.1 °C, les mois d’octobre et novembre sont quant à eux respectivement inférieurs de 0.3 °C et 1.1 °C par rapport aux
moyennes à long-terme 1991-2020. L’automne 2021 compte 4 jours d’été (température maximale ≥ 25 °C) à la station météorologique de Findel, ce qui correspond quasiment à la période de référence 1991-2020 (3 jours).

L’automne 2021 se caractérise par un déficit pluviométrique marqué, avec un cumul saisonnier de 116.4 l/m², soit inférieur d’environ 46 % par rapport à la période de référence 1991-2020 (214.5 l/m²). Avec 20.0 l/m² de précipitations, le mois de septembre 2021 était particulièrement sec avec un déficit de 70% par rapport à la période de référence 1991-2020 (66.6 l/m²). Les mois d’octobre et de novembre ont aussi connu un cumul de pluie bien inférieur par rapport à la normale. A noter qu’une hauteur maximale de neige de 2 cm a été mesurée au Findel le 28 novembre 2021.

Fait remarquable, durant la nuit au jeudi 21 octobre 2021 et le matin suivant, une dépression, nommée « Aurore » par Météo-France (« Hendrik II » en Allemagne), a provoqué de fortes rafales de vent dans la Grande Région. À l’Aéroport de Luxembourg-Findel, une vitesse maximale de 88.9 km/h a été mesurée.

La période automnale a été bien ensoleillée avec 414.1 heures d’ensoleillement, contre 332.7 heures attendues selon la moyenne tricennale 1991-2020.

Source: http://meteolux.lu/fr/actualites/fr/actualites/2021-une-annee-plus-fraiche-et-legerement-trop-seche/

0

City: Luxembourg

Publication author

offline 3 years

GIlle Schannen

0
Comments: 0Publics: 318Registration: 10-04-2018