Chambre des Députés du Grand-Duché de Luxembourg

<RETOUR AUX ARTICLES

23 November 2020

Un focus sur la dette et les défis de l’après-crise

Image

 

« Eu égard à l’impact financier de cette crise et, a fortiori, de celui des crises qui se dressent à l’horizon, et face à la pression que le changement climatique exercera sur les finances publiques, il serait utile que les autorités mènent une profonde réflexion sur la voie qui devra être tracée en ce qui concerne l’évolution de la dette publique. » Voici une des principales conclusions que la Cour des Comptes dresse dans son avis sur le projet de budget 2021 (projet de loi 7666 ) et le projet de budget pluriannuel (7667). L’avis, présenté et discuté ce lundi 23 novembre aux membres de la Commission des Finances et du Budget, met un focus sur la dette publique et sur les défis de l’après-crise pour la maitrise des finances publiques.

Si la dette publique a atteint un niveau d’environ 16,3 milliards d’euros actuellement, elle devrait dépasser les 20 milliards d’euros en 2024, selon les perspectives du budget pluriannuel, analysées par la Cour des Comptes.

 

© Cour des Comptes

Mieux évaluer les paquets de soutien

Les membres de la Cour ont également constaté face aux députés que le recours du gouvernement à un emprunt pour financer des dépenses courantes dans le contexte de la crise était « un fait exceptionnel ». Ils ont appelé à « d’ores et déjà réfléchir à l’élaboration d’une stratégie à moyen terme pour sortir de la spirale de l’endettement public ».

Les députés ont constaté que le montant des chiffres alloué aux programmes de soutien à l’économie n’était pas clair. Une observation partagée par la Cour des Comptes qui recommande de « réaliser un suivi rigoureux de l’exécution de ces paquets de soutien et de relance pour être au fait des montants effectivement déboursés et pour vérifier si les différentes mesures ont atteint les objectifs escomptés ».  Cette analyse pourrait se faire dans le cadre du compte général de l’État. Un constat similaire a été fait par le Conseil national des finances publiques ainsi que par un député de l’opposition, dans le cadre de deux autres réunions.

Le rôle-clé du secteur financier

Plus généralement, les membres de la Cour des Comptes estiment que, malgré les incertitudes concernant les finances publiques en temps de crise, le Luxembourg pourrait entrer dans « une phase marquée par un certain optimisme » car un vaccin contre la Covid-19 devrait arriver. Ils ont également souligné que l’économie luxembourgeoise était moins impactée par la crise que dans bon nombre d’autres pays européens grâce aux performances du secteur financier.

Les députés se sont intéressés à la contribution du secteur financier aux recettes de l’État. L’avis de la Cour des Comptes la chiffre à 4.359,1 millions d’euros en 2019, soit 51,9% du total des principales catégories d’impôts directs. Cette dépendance des recettes publiques des affaires financières a progressé de 8,2 points de pourcentage en cinq ans, toujours selon la Cour des Comptes.

Travaux sur le budget

L’entrevue avec les membres de la Cour des Comptes s’inscrit dans les travaux sur le projet de budget (dossier parlementaire  7666) pour l’année 2021. Jusqu’à mi-décembre, les députés auront une série d’échanges de vues  qui alimenteront leur rapport dont le député François Benoy (déi gréng) sera responsable cette année

Retrouvez une chronologie des travaux sur le budget 2021.


PARTAGEZ L’ARTICLE

‘)};

Source: http://www.chd.lu/wps/portal/public/Accueil/Actualite/ALaUne/?current=true&urile=wcm%3Apath%3Aactualite.public.chd.lu/ST-www.chd.lu/sa-actualites/d4ea17e8-5270-442c-b63f-feee02ea9002

0

City: Luxembourg

Publication author

offline 1 year

Alessandro Carzone

0
Comments: 0Publics: 214Registration: 10-04-2018