Chambre des Députés du Grand-Duché de Luxembourg

<RETOUR AUX ARTICLES

29 September 2020

Le Luxembourg a renforcé l’assistance consulaire

Image
Les frontières sont ouvertes, mais bon nombre de restrictions sont en vigueur.

La complexité des dispositions à respecter par les voyageurs entre le Luxembourg et deux de ses trois pays voisins – l’Allemagne et la Belgique – était au cœur des discussions au sein de la Commission des Affaires étrangères et européennes ce mardi 29 septembre.

Suite à une demande des membres de la commission parlementaire formulée la veille, le Ministre Jean Asselborn a informé les députés sur les différentes restrictions en vigueur depuis mercredi dernier pour la Belgique et vendredi dernier pour l’Allemagne. Ces restrictions (durée de séjour limitée, quarantaine, certificat de test négatif…) s’expliquent par le classement du Luxembourg en tant que « zone rouge » et « Risikogebiet » par rapport à la présence du coronavirus.

Si le Ministre et les députés ont partagé leurs regrets avec la manière de procéder des pays voisins, les discussions étaient centrées sur les problèmes concrets que rencontrent les citoyens qui doivent (ou veulent) se déplacer entre les deux pays. Le Luxembourg a « considérablement renforcé l’assistance consulaire » pour essayer de trouver des solutions pour les personnes concernées. Néanmoins, le Ministre a insisté que le Luxembourg subissait ces décisions prises de manière unilatérale. Jean Asselborn s’est prononcé en faveur d’une solution européenne qui ne soit pas « discriminatoire » envers les ressortissants de certains pays mais qui prend en compte différents critères pour analyser la situation liée à la crise sanitaire.

Les règles peuvent évoluer à tout moment

En ce qui concerne l’Allemagne, une difficulté supplémentaire résulte des dispositions parfois divergentes qui sont en vigueur dans les 16 Länder différents. Le Ministre a recommandé à tout un chacun de se renseigner auprès des autorités (ou sur les sites web) des Länder car les règles peuvent évoluer à tout moment. Jean Asselborn a salué l’approche pragmatique dont les Länder voisins – la Rhénanie-Palatinat et la Sarre – ont fait preuve.

Ainsi, les frontaliers peuvent se déplacer sans problème dans les deux sens et pour les deux pays.

Pour les étudiants, il n’y a pas de problèmes en Belgique et dans les Länder allemands Rhénanie-Palatinat, Sarre, Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Hesse et Brandebourg. Par contre, dans les autres régions allemandes, ils devront en principe observer une quarantaine.

PARTAGEZ L’ARTICLE

‘)};

Source: http://www.chd.lu/wps/portal/public/Accueil/Actualite/ALaUne/?current=true&urile=wcm%3Apath%3Aactualite.public.chd.lu/ST-www.chd.lu/sa-actualites/29d0e152-5837-49b4-a35f-10267a3f70f2

0

City: Luxembourg

Publication author

offline 12 months

Carlo Schmidt

0
Comments: 0Publics: 240Registration: 10-04-2018