Vue d’ensemble des développements normatifs de l’ITU-T dans les domaines de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique

Le Secteur de la normalisation des télécommunications de l’Union International des Télécommunications (ITU-T) développe de nombreux projets de normes relatifs à l’utilisation de l’Intelligence Artificielle (IA) et de l’apprentissage automatique (Machine Learning) dans le domaine des télécommunications. Les domaines d’application concernés sont notamment : les réseaux mobiles du futur, les véhicules autonomes, la santé, le secteur multimédia ou encore la protection de l’environnement.

Avec la mise en place du Focus Group ML5G (Machine Learning for Future Networks including 5G), dédié à l’apprentissage automatique pour les futurs réseaux mobiles (dont la 5G), plusieurs projets de normes décrivant les bonnes pratiques d’utilisation de l’apprentissage automatique dans ce domaine ont été initiés. Ces projets s’intéressent notamment aux interfaces, aux architectures, aux protocoles, aux algorithmes et aux formats de données spécifiques à l’apprentissage automatique dans les réseaux du futur.

Le développement de ces normes pourrait par ailleurs favoriser le développement des véhicules autonomes. A ce sujet, l’ITU-T a récemment organisé un workshop en collaboration avec Autonomous Drivers Alliance (ADA) afin d’initier une feuille de route pour la mise en place d’un équivalent du test de Turing pour les véhicules autonomes.

Dans le secteur de la santé, le Focus Group AI4H (Artificial Intelligence For Health) travaille en partenariat avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) afin de fournir un cadre d’évaluation normalisé pour les produits et services de la santé basés sur l’IA, comme par exemple pour les outils de diagnostic ou de traitement.

Dans le secteur multimédia, le groupe d’étude SG 16 a déjà publié des recommandations liées aux chatbots, telles que ITU-T F.746.3 Intelligent question answering service framework, et, plus récemment ITU-T F.746.9 Requirements and architecture for indoor conversational robot systems.

Dans le secteur environnemental, le Focus Group AI4EE (Environmental Efficiency for Artificial Intelligence and other Emerging Technologies), récemment établi, élaborera des rapports et des spécifications techniques sur l’efficacité environnementale des technologies émergentes, dont l’IA. Il fournira également des conseils pour une utilisation plus efficace de ces technologies sur le plan environnemental afin d’atteindre les objectifs de développement durable des états membres des Nations Unies.

Afin d’encadrer l’élaboration des futures normes de l’ITU-T, le développement d’une feuille de route « Artificial Intelligence Standard Roadmap» a été initiée. Ce document proposera une veille normative dans le domaine de l’IA et identifiera les besoins qui ne sont pas encore couverts par la normalisation (gap analysis).

Cet article contient des extraits provenant du site internet de l’ITU-T : https://www.itu.int/fr/ITU-T

Participation à la normalisation au niveau national dans le domaine de l’IA

Le Luxembourg participe activement aux travaux de normalisation dans le domaine de l’IA au travers de son implication dans le sous-comité technique de normalisation ISO/IEC JTC 1/SC 42, qui collabore notamment avec l’ITU-T pour le développement des normes du domaine. Le comité d’étude national impliqué dans ces travaux compte actuellement 23 délégués nationaux en normalisation. Pour rejoindre ces experts, vous pouvez soumettre une demande d’inscription à l’ILNAS. Cette participation, proposée gratuitement au Luxembourg, offre la possibilité de contribuer activement à la rédaction des documents normatifs et de prendre position dans le processus d’élaboration des futures normes dès leurs premiers stades de développement.

Source: https://portail-qualite.public.lu/fr/actualites/normes-normalisation/2019/vue-ensemble-developpements-normatifs-itu-t-intelligence-artificielle-et-apprentissage-automatique.html